Twitter relance sa fonctionnalité de confirmation des tweets avant envoi

Twitter travaille constamment à améliorer sa plate-forme de micro-blogage. Cela passe parfois par des ajouts de fonctionnalités minimes mais très utiles. En voici une très intéressante.

Les réseaux sociaux, quels qu’ils soient, ont apporté une notion d’immédiateté que nous n’avions pas, ou nettement moins, avant. Avec de telles plates-formes, il est extrêmement facile de publier aux yeux du monde ses opinions et ses sentiments. Ce qui n’est pas nécessairement une bonne chose. Cela peut parfois se retourner contre l’auteur. Il existe cependant certaines mécaniques de protection. Twitter en propose une.

Twitter relance sa fonction de confirmation avant envoi

Il y a beaucoup de choses, au quotidien, que l’on peut dire dans le moment, à chaud, et que l’on ne devrait probablement pas dire, ou tout du moins pas en public. Dans le monde numérique qui est le nôtre, il est possible de prendre son temps pour écrire ses publications, ses réponses et autre avant de les envoyer, mais dans l’éventualité ou cela ne fonctionnerait pas non plus, Twitter vous couvre. Ou tout du moins, la plate-forme veut-elle vous couvrir en vous empêchant de tweeter quelque chose que vous pourriez regretter.

pour vous éviter d’envoyer des messages que vous pourriez regretter

La plate-forme vient d’annoncer le retour de sa fonctionnalité de confirmation avant l’envoi. Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, cette fonctionnalité fut annoncée en mai 2020. L’entreprise l’avait testée auprès de quelques utilisateurs triés sur le volet avant de mettre en pause cette phase de test. Aujourd’hui, il semblerait que la fonction soit prête à revenir sur le devant de la scène.

Le fonctionnement est plutôt simple. Il s’agit d’analyser ce que vous écrivez et si l’algorithme détecte quelque chose qui semble dangereux, la plate-forme vous demandera si vous êtes sûr(e) de vouloir envoyer tel quel ou modifier. Twitter ne vous empêchera pas de publier le message, mais vous incite simplement le cas échéant à y réfléchir à deux fois avant d’appuyer sur le bouton et de déclencher de quelconques drames.

Bien évidemment, cela ne vous libèrera aucunement des conséquences de vos tweets. Si ceux-ci violent les conditions d’utilisation de la plate-forme, vous pourrez toujours être banni(e) de Twitter. Si vos tweets violent de quelconques lois, vous pourriez avoir des problèmes avec la justice, perdre votre emploi, etc.

Leave a Comment