Test de l’Asus ZenBook 13 UX325 (2021) : l’ultrabook avec de l’OLED à un prix abordable

Introduction

Quand on cite les Dell XPS ou les Apple MacBook, la gamme similaire chez Asus se nomme ZenBook. Si vous rentrez dans la famille ZenBook… il y a pléthore de modèles avec des dénominations incompréhensibles. Ici, nous avons testé un modèle de 2021 équipé du dernier CPU Intel Core i7-1165G7, 16 Go de RAM et surtout… un écran OLED aux bordures extrêmement fines.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

La gamme Asus ZenBook d’ultrabook n’est pas simple à aborder, car il existe plein de design différents avec des configurations variées. De l’ultrabook classique, avec une taille de diagonale différente, aux 2-en-1, de l’Intel d’un côté, de l’autre de l’AMD… sans parler des variantes à double écran. Ici, nous avons testé le ZenBook 13 UX325 de 2021.

Fiche technique de l’Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Modèle Asus ZenBook 13 OLED (UX325)
Taille de l’écran 13.3 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Technologie d’affichage OLED
Écran tactile Non
Processeur (CPU) Core i7-1165G7
Puce Graphique (GPU) intel Iris Xe
Mémoire vive (RAM) 32 Go
Mémoire interne 1 To
Norme Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Version du Bluetooth 5.0
Système d’exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 203 x 13.9 x 304mm
Poids 1140 grammes
Fiche produit
Voir le test

L’exemplaire testé est équipé d’un Intel Core i7-1165G7, 16 Go LPDDR4X 3200 MHz et d’un SSD M.2 NVMe PCIe de 1 To.

Cet exemplaire nous a été prêté par Asus.

Un design soigné, un clavier confortable et un écran OLED contrasté

Pour avoir utilisé un Dell XPS 13 (2020) et un MacBook Pro M1, j’ai tout de suite remarqué comment Asus a vraiment affiné le dernier-né de sa gamme d’ultrabooks ZenBook avec un design aux bordures d’écran très minces. L’ensemble n’est pas plus grand qu’une feuille A4, de plus il est léger (seulement 1 kilogramme). On a vraiment toutes les caractéristiques du cahier des charges d’un ultrabook, avec en prime des connectiques très correctes (2 USB-C Thunderbolt 4, un USB plein format USB 3.2 Gen 1, un HDMI 2.0 b et un slot microSD).

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Dès les premières minutes, vous réalisez que vous avez affaire à un ultrabook bien conçu. La coque en métal noir est complétée par un logo Asus argenté. Les photographies ne montrent pas à quel point tout cela est élégant. Toute la coque est en alliage d’aluminium léger, mais qui semble relativement solide. Quand vous l’ouvrez, d’une seule main sans souci, vous remarquerez le concept ErgoLift qui soulève la partie basse avec le clavier pour améliorer la circulation de l’air et la qualité sonore des haut-parleurs.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Si vous retirez le capot arrière, vous pouvez voir presque tous les composants de l’ultrabook. La plupart de l’espace est occupé par une batterie rechargeable intégrée, avec des haut-parleurs de chaque côté. Nous voyons également un SSD M.2 NVMe ici (1 To en PCIe 3.0), avec aucun emplacement libre. Vous ne pourrez pas ajouter de RAM supplémentaire également. Bref, cela ne sert à rien de l’ouvrir.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

La série ZenBook a toujours eu des claviers confortables. Sur ce modèle, il est étiré sur toute la longueur de la surface de travail. Par conséquent, les touches sont vraiment grandes et plus confortables. J’apprécie d’ailleurs la typographie des touches utilisées qui diffèrent de ce que l’on a l’habitude de voir. Cela offre une excellente lisibilité. Le rétroéclairage est correct, avec 3 niveaux d’intensité. L’ensemble est bien espacé avec un large débattement (1,4 mm). Cela permet d’avoir une frappe efficace et agréable.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Autre détail que j’apprécie : les touches de fonction indépendantes à droite sont vraiment utiles. Finalement la seule critique que j’aurai est la présence de la touche Suppr à côté de la touche d’alimentation… j’ai accidentellement appuyé dessus deux fois. C’est sûrement une question d’habitude. Pour utiliser un MacBook Pro M1 quotidiennement, l’Asus ZenBook 13 (UX325) m’a semblé plus confortable que le Mac.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Avez-vous vu ce très large touch pad ? Il fait plus de 13 centimètres de long. Il est vraiment agréable avec une surface lisse et une prise en charge de tous les gestes disponibles dans Windows 10.

La technologie NumberPad d’Asus est toujours là avec un clavier numérique éclairé par LED intégré au pavé tactile. Activer le clavier est simple : il suffit d’appuyer sur l’icône située en haut à droite. La transition entre le curseur et le clavier n’est pas du tout difficile. Cela rend ce ZenBook plus pratique pour les personnes qui ont de longues sessions avec des feuilles de calcul Excel.

La technologie NumberPad d’Asus sur l’Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

La technologie NumberPad d’Asus sur l’Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

En raison de l’absence de prise casque, Asus inclut un adaptateur casque USB-C vers 3,5 mm, ce qui pourrait poser problème. Les haut-parleurs certifiés Twin Harman Kardon sont une alternative intéressante à l’utilisation d’écouteurs. Nous avons également pu tester la webcam infrarouge HD avec micro, elle offre la reconnaissance faciale via Windows Hello. On déplore que cela ne soit que de la définition HD, néanmoins c’est une caméra qui fait le job suffisant pour vos rendez-vous Google Meet ou Zoom.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Un des intérêts de ce laptop est évidemment son écran OLED de 13,3 pouces avec une définition Full HD (1920 × 1080 pixels) et un cadre NanoEdge de 3 mm. Il détonne complètement face au Dell XPS ou au MacBook Air. C’est la grosse évolution par rapport au UX325 de 2020 qui utilisait une dalle IPS. L’OLED offre des noirs profonds, c’est très agréable de retrouver les qualités de cet affichage sur un laptop quand on a adopté l’OLED sur son smartphone et son téléviseur.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

C’est un écran certifié X-Rite Pantone, ce qui garantit une correcte reproduction précise des couleurs. Mais tout n’est pas parfait, nous avons remarqué une colorimétrie imprécise simplement en le comparant à un écran IPS de MacBook Pro. Il s’avère que les couleurs primaires et le vert sont trop saturés. Ce n’est pas gênant, mais cela peut être handicapant selon votre travail. Personnellement, c’est un défaut que je lui pardonne : avec ce contraste infini et ses angles de vision, une luminosité très correcte, il va être difficile de repasser sur une dalle IPS après avoir rendu le ZenBook 13 OLED.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Performances : le Tiger Lake-U rugit avec une très bonne autonomie

L’exemple que nous testons est équipé du CPU Intel Core i7-1165G7 de la génération Tiger Lake-U. Ce n’est pas la première fois que nous croisons ce CPU, nous avons eu l’occasion de le tester sur le Dell XPS 13 9310. Nos tests montraient que ce CPU de 11e génération d’Intel (10 nm+) était largement devant l’ancien CPU Ice Lake.

Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

Asus ZenBook 13 UX325 (2021) // Source : Frandroid

Intel Core i7-1165G7, un CPU véloce, mais qui fait face à AMD

Il s’agit toujours d’un CPU basse consommation équipé de quatre coeurs et huit threads. Chaque coeur est cadencé à 2,8 GHz jusqu’à 4,7 GHz (boost monocœur). L’autre élément remarquable sur cette génération est la présence de la puce graphique intégrée Xe basée sur la toute nouvelle architecture Gen 12. Avec un TDP maximal de 28 Watts, l’Intel Core i7-1165G7 est efficient, ce qui permet d’atteindre théoriquement une bonne autonomie.

Sur le papier, AMD fait mieux grâce à une conception à 8 cœurs qu’ils proposent actuellement sur le marché des ultrabooks. Cependant, Intel tente de compenser cela avec des vitesses d’horloge élevées.

Nous lui avons fait passer la tripotée de benchmarks synthétiques habituels. Sur Cinebench R20, le Ryzen 4800U s’en sort mieux en multi-thread. C’est logique, dès que l’on passe sur un benchmark single-thread, l’Intel Core i7-1165G7 prend la tête du classement. Même constat du Handbrake, l’encodage d’une vidéo (HEVC) de 60 minutes se fait environ 20 % plus rapidement sur l’AMD Ryzen 7 4800U. Dès qu’une tâche est mono-thread, le Core i7-1165G7 est devant : c’est le cas de l’exportation d’un PDF dans Acrobat PDF par exemple. Sur Adobe Premiere, le GPU plus puissant d’Intel permet de passer souvent devant le Ryzen 7 basse consommation.

Proposer des performances mono-thread élevées est un réel intérêt pour les utilisateurs, c’est utile pour la navigation Web, la suite Office et même l’édition de photos dans Photoshop. Ces exemples sont une bonne illustration de ce que l’on peut faire avec un ultrabook au quotidien. Finalement, la seule ombre au tableau est le système de refroidissement actif : les ventilateurs s’allument très rapidement, le laptop se met alors à souffler. Ce n’est pas si gênant, néanmoins j’ai l’impression de l’entendre un peu trop souvent.

Cela peut sembler chaud à première vue, le point le plus chaud étant à 40 degrés, mais c’est tout à fait correct dans les conditions du test (stress test graphique)

Cela peut sembler chaud à première vue, le point le plus chaud étant à 40 degrés, mais c’est tout à fait correct dans les conditions du test (stress test graphique)

Il n’a pas le SSD NVMe le plus rapide du marché, loin de là malgré des performances très correctes. Enfin, la chauffe n’est vraiment pas un problème avec ce laptop. Même après plusieurs heures d’utilisation, les zones du clavier chaudes ne le sont pas vraiment au toucher.

Les alternatives AMD et Apple M1

Il est vrai que AMD est une alternative très séduisante, particulièrement la toute dernière solution AMD Ryzen 7 5800U (TSMC 7 nm FinFET) dévoilée début 2021. Avec 8 cœurs et 16 threads, une fréquence maximale de 4,4 GHz, AMD promet que son processeur est 7 % à 44 % plus performant que le Core i7-1185G7 d’Intel. Néanmoins, peu de PC portables proposent le CPU d’AMD pour le moment.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il est difficile de mettre la main sur un laptop commercialisé avec un processeur AMD Cezanne. D’ailleurs, une variante du UX325 a été annoncée avec l’AMD Ryzen 5 5600U et Ryzen 7 5800U : l’Asus ZenBook 13 UM325 OLED. Nous aurons certainement l’occasion de tester cet autre modèle plus tard.

Asus ZenBook 13 UM325 OLED, c’est le même, mais équipé d’un CPU AMD Ryzen 5 5600U ou Ruzen 7 5800U. Il perd le Thunderbolt, mais devrait gagner en performances.

Asus ZenBook 13 UM325 OLED, c’est le même, mais équipé d’un CPU AMD Ryzen 5 5600U ou Ruzen 7 5800U. Il perd le Thunderbolt, mais devrait gagner en performances.

Faut-il le comparer à l’Apple M1 ? Dans des tâches de bureautique, la différence de performances entre les deux puces ne changera pas la donne. C’est dans des tâches plus avancées, comme la compression d’un fichier ou l’encodage d’une vidéo que la puce ARM d’Apple fera toute la différence. Si vous hésitez entre un Asus ZenBook 13 (UX325) 2021 et un Apple MacBook Air M1, on parle ici de deux philosophies différentes avec des OS au fonctionnement éloigné.

Intel Xe, toujours une bonne surprise

Qu’en est-il du jeu sur l’Asus ZenBook 13 ? Même si une machine mobile est achetée pour le travail, elle peut théoriquement servir à quelques sessions de gaming. Nous avons donc mené des tests, sur Grand Theft Auto V par exemple ainsi que quelques autres jeux gourmands. Dans une configuration en qualité graphique basse, on peut atteindre les 60 fps sur GTA V. Sur Genshin Impact, encore une fois en qualité graphique basse (n’espérez pas mieux), la performance moyenne observée est de 40 ips.

C’est le cas dans bien d’autres jeux, comme Overwatch ou encore WoW. Ce GPU Xe est toujours une bonne surprise. Évidemment, rien ne vaudra un GPU dédié si vous avez prévu de jouer souvent avec votre laptop, néanmoins ce PC permet de jouer occasionnellement dans des conditions correctes.

Une très bonne autonomie même pour un ultrabook

Le modèle précédent UX325 annonçait 22 heures d’autonomie. Comme toujours avec les chiffres communiqués par les OEM, je m’en méfie, car j’arrive difficilement à les retrouver dans mes tests. Sur ce modèle UX325 OLED 2021, avec une luminosité à 200 cd/m² et le WiFi activé, nous avons pu obtenir 13 heures et 7 minutes d’autonomie continue avec le protocole PCMark 10. C’est un poil mieux que le Dell XPS 13 9310 2-en-1.

C’est une bonne surprise, car nous avions atteint une autonomie très similaire avec le Dell XPS 13 9310. Ce n’est tout de même pas le champion de sa catégorie, vous pourrez obtenir plus de 17 heures avec le MacBook Pro M1.

Prix et disponibilité de l’Asus ZenBook 13 UX325 (2021)

L’Asus ZenBook 13 UX325 OLED est disponible à partir de 1100 euros.

Leave a Comment