PS5 : Gran Turismo 7 est repoussé à 2022, Horizon Forbidden West est maintenu pour cette année

Sony Interactive Entertainment a décidé de reporter la sortie de Gran Turismo 7 sur PS5.

A l’occasion d’une interview accordée au magazine mensuel GQ, le président-directeur général de Sony Interactive Entertainment, qui n’est autre que Jim Ryan, a fait savoir que la simulation automobile de Polyphony Digital ne sortira finalement pas cette année sur PS5 : “GT7 a été impacté par les défis de production liés au COVID-19 et voit donc son lancement passer de 2021 à 2022. Avec la pandémie en cours, c’est une situation dynamique et changeante et certains aspects critiques de la production de jeux ont été ralentis au cours des derniers mois. Nous partagerons plus de détails sur la date de sortie de GT7 lorsqu’elle sera validée.

A noter que Jim Ryan confirme que le nouveau Horizon de Guerrilla Games est toujours planifié pour cette année, sans pour autant en dire de même sur God of War Ragnarök qui devrait normalement être annoncé pour 2022 afin de ne pas perdre de grosses cartouches face à la concurrence alors que les stocks de PS5 sont toujours aussi limités à cause de la crise sanitaire : “Nous nous sentons plutôt bien avec Returnal, Ratchet & Clank Rift Apart et Horizon Forbidden West. Et, vous savez, il y a deux approches à cela… Soit vous tenez la date et vous sortez le jeu, quelle que soit sa qualité, soit vous l’envoyez quand il est bon. Nous avons toujours adopté la dernière approche. Il y a eu quelques cas assez médiatisés d’éditeurs qui ont essayé la première approche.

PS5 et les stocks : Sony veut améliorer la situation

L’homme à la tête de Sony Interactive Entertainment déclare tout faire pour que les ventes de PS5 deviennent stables afin que les joueurs du monde entier puissent mettre la main sur une console sans être déçu qu’un scalper rafle le tout : “Je sais qu’il y a des gens qui voulaient une PS5 et qui n’ont pas pu en trouver une. Nous en sommes vraiment désolés et nous sommes évidemment reconnaissants que la demande ait été aussi forte qu’elle l’est (…) De toute évidence, dans une pandémie, les chaînes d’approvisionnement deviennent un peu plus compliquées qu’en temps normal. Vous savez, les difficultés du marché des semi-conducteurs sont un exemple très visible (…) Nous travaillons comme nous l’avons toujours fait, mais avec une vigueur et une énergie renouvelées après Noël pour faire monter l’offre, elle augmentera au fil des mois. Et la situation va commencer à s’améliorer, espérons-le assez rapidement. Nous avons essayé sans relâche d’augmenter la production et je ne peux vraiment pas en dire plus.

Leave a Comment