L’interférence de la technologie Apple MagSafe avec les pacemakers mise en évidence par des médecins

MagSafe est une énième tentative de démocratiser la recharge sans fil. Pour Apple cette fois, cela passe par l’intégration d’un aimant. Ce qui n’est pas sans risque.

Si les aimants peuvent être extrêmement utiles dans bien des situations, ils peuvent aussi être source de nuisance, notamment s’ils se retrouvent proche d’appareils électroniques. Parmi les appareils électroniques dits “à risque”, on retrouve les pacemakers. Et des médecins viennent justement de montrer que la technologie Apple MagSafe de l’iPhone 12 peut effectivement interférer avec ce genre de dispositif.

Des cardiologues mettent en évidence les interférences de MagSafe avec un pacemaker

Il y a quelques semaines, nous apprenions qu’il y avait des risques accrus à placer l’iPhone 12 son système de recharge MagSafe près d’appareils médicaux comme des pacemakers. Ceci est dû à l’utilisation d’aimants supplémentaires, lesquels peuvent interférer avec cet équipement médical. Apple a d’ailleurs rapidement mis à jour ses documents d’aide et d’information pour rajouter cette précaution à prendre.

Apple va devoir trouver une solution

Aujourd’hui, selon un article de NBC25 News, des cardiologues américains ont trouvé des preuves concernant ce souci. Leur test a été mené par le cardiologue Gurjit Singh et ses collègues du Henry Ford Heart and Vascular Institute. Les scientifiques voulaient essayer de quantifier les interférences entre l’iPhone 12 et MagSafe.

Selon le Dr. Singh, “lorsque nous avons approché l’iPhone de la poitrine du patient, le défibrillateur était désactivé. Nous avons pu observer sur le programmateur externe du défibrillateur que les fonctions de l’appareil étaient suspendues et qu’elles restaient suspendues. Lorsque nous avons éloigné le téléphone de la poitrine du patient, le défibrillateur est immédiatement revenu à son fonctionnement normal. Nous étions tous étonnes. Nous étions partis du principe que l’aimant dans un téléphone serait trop faible pour agir sur l’interrupteur magnétique du défibrillateur.”

Difficile, à l’heure actuelle, d’imaginer ce qu’Apple pourrait faire pour régler ce problème mais avec cette nouvelle preuve, la firme de Cupertino se doit de revoir sa copie pour le prochain iPhone sans quoi il sera difficile de justifier l’existence de cette technologie dans ses smartphones. Espérons que la marque à la pomme trouve une solution.

Leave a Comment