DJI FPV officialisé : le drone immersif qui s’adresse aussi aux débutants

Le DJI FPV vient tout juste d’être officialisé. Ce drone qu’il faut piloter en portant un casque sur la tête veut permettre aux utilisateurs néophytes de s’initier au monde des drones FPV (First Person View) traditionnellement réservé à un public expert.

Le DJI FPV

Le DJI FPV // Source : DJI

Les drones FPV sont habituellement réservés à un public déjà versé dans ce milieu. Ces appareils embarquent en effet une caméra qui retransmet les images captées dans un casque porté devant les yeux par l’utilisateur. Les trois lettres FPV signifient « First Person View » en anglais, soit « vue à la première personne ».

Ces drones sont habituellement dédiés aux courses ou à des sessions de vol virevoltantes. Or, le tout nouveau DJI FPV fraîchement officialisé veut offrir ce genre d’expérience tout en s’adressant à un public varié allant des personnes expertes (évidemment) aux plus néophytes.

Le DJI FPV et son casque

Le DJI FPV et son casque // Source : DJI

Ferdinand Wolf, directeur créatif de DJI Europe ne lésine pas sur ses louanges faites au DJI FPV.

Il peut voler à toute vitesse, en mode stationnaire comme un drone traditionnel, accélérer comme un bolide mais s’arrête plus vite qu’aucun autre. Le DJI FPV offre au monde l’expérience palpitante du vol immersif, sans l’appréhension de la technologie ou des heures nécessaires pour monter un système de zéro.

Trois modes de pilotages pour tous les niveaux

Le DJI FPV se targue d’embarquer trois modes de pilotage distincts afin de s’adapter à tous les profils et niveau de compétences. Le mode normal (N) est justement celui qui permettra aux plus novices de s’essayer aux joies du FPV sans trop perdre leurs repères. Dans cette configuration, l’appareil garde un fonctionnement assez similaire aux drones grand public.

À comprendre : il est capable de rester en vol stationnaire de manière automatique grâce à son GPS et à ses capteurs dédiés. À cela s’ajoute la détection d’obstacles pour prévenir l’utilisateur qui reste responsable d’éviter les chocs.

Le DJI FPV

Le DJI FPV // Source : DJI

À ce mode normal, s’oppose le mode manuel (M) qui laisse les pleins contrôles au pilote. Le DJI FPV désactive le vol stationnaire automatique et il faudra donc mobiliser tous vos talents d’expert pour manœuvrer la bête comme il se doit. À noter qu’il existe aussi un troisième mode sport (S) qui veut être un hybride offrant « certaines capacités de mouvements dynamiques du mode M avec certaines des fonctions de sécurité clés du mode N. Le mode S est l’équilibre entre les trois modes et a été développé pour donner aux pilotes plus de liberté pour explorer leurs compétences tout en se familiarisant avec le vol FPV », lit-on dans le communiqué.

En outre, quel que soit le mode choisi, vous aurez toujours accès à une série d’options de sécurité comme le freinage d’urgence. Même en mode M vous pouvez activer ponctuellement les fonctions dédiées aux débutants. En appuyant sur un bouton prévu à cet effet, il reste toujours possible de ramener automatiquement le DJI FPV à son point de départ.

Un flux de 50 à 120 fps dans le casque

En achetant le DJI FPV, vous vous procurerez aussi le casque et la radiocommande. Un contrôleur de mouvement existe aussi en option pour guider le drone avec des gestes de la main.

Le constructeur souligne notamment la qualité de l’image retransmise avec un mode HD de 1880 x 810 pixels en 60 fps offrant un champ de vision de 142 degrés. Celui-ci passe à 150 degrés en 50 fps. Quant à la latence, on nous promet qu’elle ne dépassera jamais les 40 ms.

Le DJI FPV

Le DJI FPV // Source : DJI

Vous pourrez aussi profiter d’un mode fluide qui pousse le flux vidéo à 120 images par seconde avec un champ de vison de 142 degrés ou à 100 fps à 150 degrés. En contrepartie, la latence ne descend jamais sous les 28 ms. Un mode public permet quant à lui de diffuser votre vol dans huit casques connectés pour faire profiter vos amis.

Des vidéos 4K à 60 fps

Voilà pour les images perçues en vol par le pilote. Mais la caméra du DJI FPV enregistre en 4K à 60 fps avec une vitesse d’écriture de 120 Mb/s. La marque promet une excellente stabilité notamment grâce à un mode RockSteady qui efface les tremblotements. Un mode ralenti est par ailleurs disponible pour des vidéos de 120 images par seconde en 1080p. Bonne nouvelle : vous avez le choix d’enregistrer aux formats H.264 ou H.265.

Un mot sur l’application DJI Fly. Celle-ci profite d’une mise à jour pour accueillir des tutoriels permettant de faire ses premiers pas dans le monde des drones FPV.

Prix et disponibilité du DJI FPV

Dès aujourd’hui, vous pouvez acheter le DJI FPV. Le pack standard coûte 1349 euros et inclut le drone, la radiocommande, le casque, une batterie et tous les câbles nécessaires.

Un kit Fly More existe pour fournir deux batteries supplémentaires et une station de recharge à 279 euros.

 

Le kit standard du DJI FPV

Le kit standard du DJI FPV avec le casque et la radiocommande // Source : DJI

Le contrôleur de mouvements évoqué plus haut, lui, est proposé au tarif de 149 euros.

Vous avez déjà eu envie de piloter un drone ? Que cela soit pour les débutants ou les experts, voici notre sélection des meilleurs drones en 2021.
Lire la suite

Leave a Comment