Ce drone de combat peut atteindre la vitesse folle de 2 414 km/h

Les drones peuvent prendre bien des formes et servir bien des desseins. Bien évidemment, ce sont des machines extrêmement prometteuses pour les différents corps d’armée.

Quand on pense aux drones aujourd’hui, on visualise le plus souvent de petits appareils, embarquant une caméra ou deux pour le loisir, ou pour effectuer des livraisons. Ces appareils sans pilote peuvent pourtant être bien plus imposants, et remplir des missions militaires, par exemple. La preuve avec cet impressionnant drone de combat qui peut atteindre une vitesse folle.

Kelley Aerospace dévoile son drone de combat Arrow

Les drones de combat ne sont pas nouveaux. Nous en avons déjà eu maints exemples, certains ont même déjà été utilisés sur le terrain. Mais il semblerait que nous soyons aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle ère en ce qui concerne les technologies utilisées par ces drones. Kelley Aerospace dévoile aujourd’hui un drone de combat capable d’atteindre la vitesse de 1 500 mph, soit environ 2 414 km/h.

Un appareil capable d’atteindre Mach 2.1

Le drone en question est baptisé Arrow, et il est bien plus imposant que les drones auxquels vous pouvez penser d’ordinaire. L’appareil est fabriqué en fibres de carbone, ce qui lui permet d’être très léger. Arrow peut ainsi dépasser à loisir la vitesse du son et atteindre Mach 2.1. Ce drone coûte entre 9 et 16 millions de dollars, ce qui, selon son fabricant, est un tarif relativement bas. Et il semblerait que la machine intéresse déjà beaucoup dans la mesure où plus de 100 précommandes auraient déjà été faites.

Selon le PDG de Kelley Aerospace Ian Lim, “les drones sont connus pour… se traîner, [mais] jamais pour justement aller très vite. Avec le drone supersonique Arrow, vous n’aurez plus à vous soucier des problèmes de vitesse.” Le drone est actuellement en phase de prototypage mais les premiers tests en vol devraient avoir lieu bientôt avec un modèle à l’échelle 1/4 comme preuve de faisabilité.

Ce drone peut aussi être utilisé aux côtés d’appareils pilotés par un humain. En effet, Kelley Aerospace prévoit une version habituée du Arrow qui sera en mesure de contrôler plusieurs unités non habitées du drone, chacune avec ses propres mission, équipement et armement.

Leave a Comment